Objectif exploration Mission 2.2

Les pieds sur terre et l'estomac à l'envers

J'aime marcher pieds nus. Sur à peu près tous les types de sols.

Si je n'ai pas encore testé les tapis de braises, j'ai déjà expérimenté les briques de verre ... 1979, petite ruelle de Paguera, malgré les mises en garde répétées de mes parents, avec pour conséquence une dose de vaccin antitétanique dans la fesse, plus douloureuse que lesdits tessons.


Mais il n'y a rien à faire : j'aime être en contact direct avec le sol qui me porte. Dès que je peux, je me déchausse ... mais maintenant j'ouvre les yeux.


Cette mission aurait aussi pu figurer dans la catégorie "Jeux d'enfants". Marcher pieds nus a un petit côté régressif, lorsqu'on a atteint l'âge de se conformer aux divers "dress code" et autres diktats de la mode. Je l'ai accomplie lors de mes récentes vacances avec mon amie Sylviane, dans le sud de la France. Quelques preuves en images :



Mais j'ai vécu une expérience multisensorielle encore plus intéressante à mon retour, à Vevey Images, avec mon amie Danielle, au Théâtre Oriental. A l'entrée de la salle, une affiche nous invitait à nous déchausser et nous prévenait que l'expérience était déconseillée aux personnes sensibles ou souffrant d'épilepsie...



Cette plongée dans un univers numérique sonore et visuel a été aussi agréable que ... désagréable. Je vous explique. Immergée dans un étrange bain de sons et lumières plutôt agressifs, j'avais la sensation que le sol se dérobait sous mes pieds; j'essayais d'accrocher mon regard à un point fixe, en avançant à petits pas prudents, mais tout bougeait tout le temps. Désorientation, vertiges. Et dans ce chaos, les éclats de rire d'enfants qui couraient dans tous les sens et jouaient avec le sol en mouvements. Expérience collective aussi joyeuse et vivante que perturbante et déstabilisante.


Avec le recul, c'est un peu comme une balade dans Minekraft avec mon neveu. En moins d'une minute je suis nauséeuse, je m'accroche à la télécommande (game controller?) dont je n'ai toujours pas compris le fonctionnement et malgré tout cet inconfort, je reste. Je reste parce que c'est tellement bon d'être serrés l'un contre l'autre sur le canapé, de l'écouter s'exclamer, essayer de m'expliquer, jubiler, me raconter ce monde merveilleux qui se construit et se déconstruit, sous nos yeux.


Le bilan de cette première mission ? Cela se présente plutôt bien ! J'ai conçu ce jeu avec l'idée de générer des petites impulsion pour aller à la rencontre du monde "autrement" et de voir où cela nous mène, que ce soit physiquement, émotionnellement ou en pensées. Je suis ravie de cette première aventure.


L'expérience conçue par l'artiste musicien expérimental et visuel Ryoji Ikeda : https://www.ryojiikeda.com/ est visible au Théâtre Oriental-Vevey pendant le Festival Images Vevey, jusqu'au 25 septembre : https://www.images.ch/fr/


Si vous avez envie de découvrir le jeu Objectif Exploration, vous trouverez les adresses des points de vente ici : https://www.laparenthesecreatrice.ch/arttherapie


A la semaine prochaine !


Ludiquement vôtre

Sandrine








41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout