top of page

Objectif exploration Mission 6.3

Des émotions à vivre et à partager

Dans "Libérez votre créativité", Julia Cameron propose un programme en douze semaines, rempli d'une multitude d'exercices pour remettre de la vie dans notre créativité et de la créativité dans notre vie. Un de ces exercices consiste en ne rien - absolument rien - lire pendant un jour. J'ai essayé, plusieurs fois, durant des jours de congé pourtant, mais ... IMPOSSIBLE !


D'une part, j'aime trop lire pour m'infliger ce douloureux sevrage et d'autre part, vous l'aurez aussi remarqué, les mots sont absolument partout autour de nous. A moins de méditer, les yeux bien fermés, toute la journée, je ne vois pas comment elle fait, Julia, pour accomplir cet exploit.


J'ai toujours en parallèle deux ou trois livres en cours de lecture, plus un ou deux magazines, sans oublier "La Liberté" que je lis tous les matins en buvant mon café, avec un jour de retard, parce que quatre étages et demi sans ascenseur entre ma cuisine et ma boîte aux lettres. Si j'arrive à lire plusieurs livres en même temps, c'est parce qu'ils ont des styles très différents et peut-être aussi, parce que je les lis dans des lieux différents.


- les lectures pour le travail : à mon bureau ou à la maison, Stabilo Boss en main, en silence. En ce moment, je dévore le dernier livre de J. Stitelmann, le directeur de l'Institut de recherche et de formation où j'ai étudié l'art-thérapie, "Sentir le monde et exister", une étude sur les modalités, que je recommande vivement à mes collègues.


- les lectures inspirantes pour nourrir ma créativité : chez moi, dans le train, au bistro. En ce moment, c'est la démarche artistique de Sophie Calle qui m'inspire, son audace et sa grande liberté. Ce weekend j'ai regardé un documentaire sur David Bowie "Naissance d'une légende". J'ai été surprise de découvrir à quel point il a galéré pendant presque dix ans, jusqu'à ce qu'enfin son art rencontre son public. J'admire ces personnes qui croient tellement en ce qu'elles font, qu'elles se relèvent et repartent de plus belle, échec après échec.


- les lectures plaisir et évasion pour nourrir mon âme et mon corps : dans mon lit, avant de tomber dans les bras de Morphée et n'importe où d'autre lorsque l'émotion est tellement forte que je n'arrive plus à lâcher les personnages du roman. J'ai aussi une grande admiration pour ces artistes qui ont la capacité de faire bouger des choses, les émotions, à l'intérieur d'autres êtres humains. Admirative et envieuse. Quelle mission de vie fabuleuse ! Si je m'en tiens aux écrivain-es, voici quelques personnes particulièrement douées pour me faire voyager, rire et pleurer : Frédérique Deghelt, Didier van Cauwelaert, David Perroud, Lucinda Riley (les 7 sœurs, ça vous dit quelque chose ? C'est la première fois de ma vie que je lis une saga et des livres aussi volumineux).


Même si la question "est-ce encore écologiquement-correct de lire sur papier?" me trotte de plus en plus souvent dans la tête, je n'arrive pas à me faire à la lecture sur écran. Alors pour déculpabiliser, je me dis que l'avantage des "vrais" livres, c'est quand même qu'on peut les offrir, les déposer dans une boîte à livre ou faire du bookcrossing (cf. ci-dessous). Vous avez déjà essayé ?


Pour cette mission, j'ai commencé par jeter un œil au rayon "déjà lu et aimé" de ma bibliothèque. Et mon choix s'est rapidement porté sur "L'embarras du choix" de Laure Manel, dont l'histoire m'avait interpelée.


La notion de choix fait partie de ces thématiques qui reviennent ponctuellement dans ma vie. L'exemple le plus lointain dont je me souvienne remonte aux leçons de cathé, où on nous disait qu'on avait deux choix dans la manière de mener notre vie : une route toute simple et belle droite et un chemin sinueux et compliqué. Je me souviens encore du dessin qu'on avait dû faire pour illustrer la parole et aussi de la soeur (ou l'Abbé?) qui avait bien insisté sur le fait que Dieu nous laissait totalement libre de choisir la voie qu'on voulait. Je devais avoir neuf ou dix ans. Le chemin qui zig-zaguait me paraissait plus joli et aussi plus long (je ne me sentais pas particulièrement pressée de monter au ciel) mais je me disais qu'il devait y avoir un piège dans ce choix...


En écrivant cette petite chronique, j'ai lu plusieurs articles qui évaluent à env. 35'000 le nombre de choix que nous faisons par jour. Oui, oui, par jour ! En supposant que l'on dorme 7 heures par nuit, cela représente une décision toutes les deux secondes ... pas étonnant que j'aie l'impression que la question du choix est omniprésente dans ma vie.


Mais revenons à cette mission : après avoir choisi le livre, la personne à qui j'allais l'offrir s'est imposée comme une évidence. Cette histoire de choix allait sûrement aussi plaire à mon amie Danielle, avec qui nous avons des discussions existentielles passionnantes. Voilà une occasion toute trouvée d'ouvrir une palabre, et une bonne bouteille de rouge, dès qu'elle l'aura lu !


Quelques liens et références :


Pour les passionnés de lecture :


J'organise des rencontres gratuites dont le but est de partager nos coups de cœur, découvrir de nouveaux auteur-ices et d'échanger des idées de lecture. Rien à voir avec des cercles littéraires où l'on disserte sur un livre que tout le monde a lu entre deux rencontres. Ici, on ne divulgâche (spoiler en québéquois) pas, on partage nos émotions et ressentis.


https://www.laparenthesecreatrice.ch/general-1


Sophie Calle, (2022) Ed. Centre national de la photographie, Coll. Photo Poche

Jacques Stitelmann, (2022) "Sentir le monde et exister. Etude des modalités dans lesquelles s'établit le contact avec le monde et se déploie l'existence", Ed. du rebond, Coll. Essais poïétiques

Michel Rolion (2020) "L'homme qui voulait mourir vivant", J'ai Lu

Julia Cameron (2007) "Libérez votre créativité", J'ai Lu


Replay de David Bowie, naissance d'une légende

https://www.teleboy.ch/fr/programme/france4/24765272/david-bowie-naissance-d-une-legende


En savoir plus sur le Bookcrossing

https://www.bookcrossing.com/

Un article du Temps sur le Bookcrossing et les boîtes à livres

https://www.letemps.ch/culture/bookcrossing-ode-aux-livres-nomades#:~:text=Si%20Emma%20Watson%20choisit%20les,.com%2C%20fond%C3%A9%20en%202001.


Et toutes les adresses des points de vente du jeu qui inspire ces petites chroniques ?

C'est par ici : https://www.laparenthesecreatrice.ch/arttherapie


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page